Accès libre Accès libre  Accès restreint Accès sous abonnement

L'imaginaire de Damas dans Black-Label, une matrice de l'enchevêtrement

Sandrine Bédouret-Larraburu, David Bédouret

Résumé


Black-label de Damas est une expérience à la fois poétique et géographique : le poète plie le langage à ses différents états d’âme, conséquences d’une consommation de whisky mise en scène par l’écriture et cherche à explorer cette identité triangulaire « noir, démuni, homme », mais aussi « africaine, amérindienne, européenne ». Le surréalisme de Damas se construit sur la réappropriation d’une histoire et d’une culture nègre qui fait intervenir un imaginaire matrice d’une géographicité et d’une poéticité hybrides. L’imaginaire de Damas nous fait tout d’abord voyager dans l’espace et le temps dessinant les territoires et l’histoire de référence du peuple noir. Il nourrit une langue poétique qui puise dans ces différents territoires et fait résonner le créole, l’amérindien dans un français soigné et réapproprié.

Black-label written by Léon-Gontran Damas is an experience that is both poetic and geographic: the poet bends language to his different moods, the consequences of a consumption of whiskey staged by writing and seeks to explore this triangular identity "black, destitute, man", but also "African, Amerindian, European". Damas’surrealism is built on the reappropriation of a Negro history and culture that involves an imaginary matrix of hybrid geographicity and poeticity. Damas’ imaginary first takes us on a journey through space and time, drawing the land and the history of reference for the Black people. It feeds a poetic language which draws from these different territories and makes Creole and the Amerindian resonate in his own clear French language.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.