Accès libre Accès libre  Accès restreint Accès sous abonnement

Humour Anarchie. Henri Roorda (1870-1925).

Gilles Losseroy

Résumé


Ecrivain précoce et contrarié, pédagogue enthousiaste et enseignant désabusé, essayiste, dramaturge et humoriste sous le pseudonyme de Balthasar, Henri Roorda, qui est né en 1870, se définit tel qu’il a vécu : sur le fil précaire d’un « pessimisme joyeux », où l’écriture demeure la seule planche de salut.… Quand en mai 1926 paraît son ultime opus : Mon Suicide, il y a six mois que Roorda a mis fin à ses jours.

Entre temps, d’articles en chroniques, Roorda a fait oeuvre. Depuis l’espace commun au professeur et à l’anarchiste : la marge. C’est un portrait de cet écrivain méconnu : ses années d’apprentissage, la découverte de l’anarchie, l’enseignement, l’écriture… que propose cet article.

Precocious and upset writer, enthusiastic educator and disillusioned teacher, essay writer, dramatist, humourist (using the pseudonym Balthasar), Henri Roorda, born in 1870, defines himself as he lived: on the frail edge of a “joyful pessimism”, where writing is the only lifeline… Roorda took his own life 6 months before his last opus, My Suicide, is published in May, 1926.

In the meantime, Roorda had been producing the work of a lifetime (articles, chronicles, columns…), always on the margins, as a teacher and an anarchist. This article is the portrait of this unsung writer: the early years, the exploration of anarchy, the teaching, the writing…


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.