Accès libre Accès libre  Accès restreint Accès sous abonnement

« Assouvir sa rancoeur » : le vengeur désenchanté chez Bokar N'Diaye et Patrick Serge Boutsindi

Adama Togola

Résumé


Cet article analyse les mécanismes d’organisation et de fonctionnement de l’écriture de la vengeance dans le roman d’Afrique francophone, à travers La Mort des fétiches de Sénédougou de Bokar N’Diaye et L’heure de la vengeance à Quenzé de Patrick Serge Boutsindi. Du vengeur « malgré lui » au vengeur désenchanté, l’on découvre une écriture qui explore les complexités humaines comme la colère, la rancune, l’orgueil, l’honneur, la jalousie, la rage et la haine. En posant l’hypothèse que ces deux textes jouent sur une ambivalence fondamentale, renforcée par une sémiotique du mépris, l’article vise à étudier les modalités par lesquelles l’écriture relie la vengeance à des enjeux sociaux et culturels.

This article analyses mechanisms of the organisation and the functioning of the discourse of vengeance in the francophone African novel through an examination of Bokar N’Diaye’s La Mort des fétiches de Sénédougou and Patrick Serge Boutsindi’s L’heure de la vengeance à Quenzé. From the avenger malgré lui to the disenchanted avenger, we discover a writing that explores the complexity of human emotions, such as anger, rancour, pride, honour, jealousy, rage and hate. In hypothesising that these two texts play with a fundamental ambivalence, reinforced by the semiotics of contempt, this article aims to study the methods through which writing links vengeance to social and cultural issues.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.