Accès libre Accès libre  Accès restreint Accès sous abonnement

Revenge, Coloniality, and Hegelian Justice. Experiencing Geopolitics in Sub-Saharan Fiction

Christian Uwe

Résumé


In his Outlines of a Philosophy of Right, Hegel contends that revenge is just in its content but wrong in its form. In other words, it is justified in its pursuit of recognition but wrong in resorting to acts of subjective will instead of mediation through state justice, which, he argues, is founded in a rational and objective expression of collective will. While Hegel’s argument may hold in cases of conflicts between individual subjects, it is harder to sustain when the wrong is committed by supra-individual entities (States, financial institutions) particularly in (neo)colonial contexts. In light of this asymmetrical complication, I seek to revisit the conception of justice associated with the Hegelian idea of the State. I do so by looking at four contemporary francophone novels in which episodes of individual revenge are construed as provocative indices that allow me to uncover the wrong in its asymmetrical setting, that is, to see and analyze offense as the personal, individual and intimately lived effect of a (geo)political wrong inflicted by (neo)colonialism. Ultimately, the assumption of State rationality is significantly qualified due to the influence of capitalist market forces and national sentiment.

Dans ses Principes d’une philosophie du droit, Hegel affirme que la vengeance est juste dans son contenu mais injuste dans ses formes. En d’autres termes, elle se justifie dans sa poursuite de la reconnaissance mais elle a tort de recourir à des actes de la volonté subjective plutôt qu’à une médiation par la justice d’Etat, qui, il l’affirme, se fonde dans une expression rationnelle et objective de la volonté rationnelle. L’argument de Hegel pourrait s’appliquer à raison dans des cas de conflit interpersonnel mais il ne fonctionne pas dans le cas de conflits opposant des entités supra-individuelles (états, institutions financières), surtout dans un contexte (néo-)colonial.  A la lumière de cette complication asymétrique, je me propose de revisiter la conception de la justice associée à l’idée hégélienne de l’Etat. Je le fais en examinant quatre romans francophones contemporains où l’on retrouve des épisodes de vengeance individuelle qui doivent être conçus comme des indices provocateurs permettant de découvrir le mal précisément dans son contexte asymétrique, c’est-à-dire de voir et d’analyser l’offense comme l’effet personnel, individuel, intimement vécu, d’un tort (géo)politique causé par le (néo-) colonialisme. Dans le fond, la présomption d’une rationalité étatique doit être révisée de manière significative à la lumière de l’influence des forces capitalistes du marché et celle du sentiment national.


Texte intégral :

PDF (English)

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.