DO WE KNOW BEETLES? LESSONS FROM NEW RECORDS OF CERAMBYCIDAE (COLEOPTERA) FOR NOVA SCOTIA

David B. McCorquodale, Soren Bondrup-Nielsen

Abstract


The long-horned beetles (Coleoptera: Cerambycidae) are taxonomically relatively well known in North America and can potentially serve as an important forest biomonitoring tool. For such a tool to work accurate distributional data are required. We compared the status of cerambycids for Nova Scotia based on specimens in collections with two recent compilations that include distributional information, one for Canada and one for northeastern North America. We found major discrepancies. The two compilations reported a total of 55 species, while 87 species were in the collections examined. An accurate and up to date inventory is essential. This is underscored by the recent concern for the “invasion” of the Brown Spruce Long-horn Beetle, Tetropium fuscum, in Nova Scotia that was first collected more than 10 years ago, but misidentified. Both regional and national collections need to be supported to ensure effective strategies for conservation and forest management.


En Amérique du Nord, les longicornes (Coléoptères : Cérambycidés) sont assez bien connus sur le plan taxinomique et pourraient constituer un outil important dans la surveillance biologique des forêts. Pour qu’un tel outil soit efficace, il faut disposer de données précises sur la répartition des insectes. Nous avons comparé la situation des Cérambycidés de la Nouvelle-Écosse, établie à partir de spécimens de collections, à deux compilations récentes qui comprennent des données relatives à la répartition, à savoir une pour le Canada (Bousquet, 1991) et une pour le nord-est de l’Amérique du Nord (Dowie et Arnett, 1996). Nous avons découvert des différences notables. Les deux compilations font état d’un total de 55 espèces, tandis que 85 espèces ont été recensées dans les collections examinées. Il est essentiel d’effectuer un inventaire précis et à jour. Cette nécessité est soulignée par le problème récent de l’« envahissement » du longicorne brun de l’épinette (Tetropium fuscum) en Nouvelle-Écosse, qui avait été récolté pour la première fois il y a plus de 10 ans, mais mal identifié. Il faut soutenir les collections régionales et nationales pour assurer le succès des stratégies de conservation et d’aménagement des forêts.


Full Text:

PDF


DOI: https://doi.org/10.15273/pnsis.v42i2.3601

Refbacks

  • There are currently no refbacks.