THE DISTRIBUTION, STATUS AND HABITAT ASSOCIATIONS OF MOOSE IN MAINLAND NOVA SCOTIA

Tamaini V. Snaith, Karen F. Beazley

Abstract


Throughout the Nova Scotia mainland, small and fragmented moose populations remain at varying densities and may be limited or regulated by a number of factors including interspecific competition, disease, habitat alteration/loss, mineral toxicity/deficiency, predation, poaching, and resource availability. Ranging behaviour and habitat requirements vary according to environmental factors; however, moose require food and cover in sufficient quantity and of appropriate interspersion to meet their daily and seasonal needs. Mature forest with a well developed understory, and open areas with early successional vegetation provide forage, while dense forest provides cover from thermal stress and deep snow. Strategies for moose conservation, such as through forest management, should concentrate on the preservation and enhancement of habitat to meet the critical requirements of viable moose populations and the re-establishment of connections among discrete populations.

Sur la terre ferme en Nouvelle-Écosse, il reste de petites populations fragmentées d’orignaux de densités variables qui sont peut-être limitées ou régulées par plusieurs facteurs dont la compétition interspécifique, les maladies, l’altération ou la destruction des habitats, la toxicité des minéraux ou le manque de minéraux, la prédation, le braconnage et la disponibilité des ressources. Les déplacements et les besoins en matière d’habitat des orignaux varient en fonction des facteurs environnementaux; cependant, les orignaux ont besoin de nourriture et d’un couvert adéquatement répartis pour satisfaire leurs besoins quotidiens et saisonniers. Les forêts matures à sous-étage bien développé et les zones ouvertes caractérisées par des espèces végétales pionnières fournissent la nourriture, tandis que les forêts denses offrent un couvert contre le stress thermique et la neige épaisse. Les stratégies de conservation des orignaux, par exemple associées à l’aménagement des forêts, devraient viser principalement la conservation et l’amélioration de l’habitat de manière à combler les besoins essentiels des populations viables d’orignaux, ainsi que le rétablissement de la connectivité entre les populations disjointes.


Full Text:

PDF


DOI: https://doi.org/10.15273/pnsis.v42i2.3608

Refbacks

  • There are currently no refbacks.