LARGE EPIBENTHIC INVERTEBRATES IN THE BRAS D’OR LAKES

M. John Tremblay

Abstract


The distribution of large epibenthic invertebrates (lobster and crabs, bivalve molluscs and echinoderms) in the Bras d’Or Lakes is reviewed, and possible limiting factors are identified. The review is based on published and unpublished studies, including recent trawl surveys directed at fish, and trapping studies directed at American lobster Homarus americanus and green crab Carcinus maenas. The reduced salinities within the Lakes probably limit the distribution of several species (rock crab Cancer irroratus, sea scallop Placopecten magellanicus and possibly American lobster), particularly during the more sensitive larval period. Lobsters and eastern oysters Crassostrea virginica serve to illustrate the multiple factors limiting epibenthic invertebrate distribution within the Bras d’Or Lakes. Lobsters are less abundant within the Bras d’Or Lakes than on the outer coast of Cape Breton Island. Possible reasons are the reduced salinity and limited cobble bottom substrate in the Bras d’Or Lakes, coupled with low food availability and low egg production. Low egg production may be the result of overfishing of lobsters in the past. The life history and physiology of the eastern oyster appears to be well suited to the areas of the Lakes with warm summer temperatures. The oyster populations in the Bras d’Or Lakes are limited by natural predators (e.g. starfish and green crab), competitors (e.g. blue mussel Mytilus edulis and M. trossulus), and overfishing. The green crab, a new arrival to the Bras d’Or Lakes, will likely have negative effects on bivalves such as oysters, but the overall effect of green crab on the Bras d’Or Lakes food web is difficult to predict. Recent trawl surveys indicate both sea urchins Strongylocentrotus droebachiensis and starfish are present in considerable abundance, but little is known about their ecological roles in the Bras d’Or Lakes.


La distribution des grands invertébrés épibenthique (les homards et les crabes, les mollusques bivalves et les échinodermes) dans les lacs du Bras d’Or est examinée et les coefficients possiblement limitatifs sont identifies. La revue est basée sur des études publiées et non-publiées englobant les plus récentes
études sur la pêche au chalut dirigées vers les poissons et les études sur la pêche aux casiers dirigées vers les homards américains Homarus americanus et les crabes verts Carcinus maenas. Salinités réduites dans les lacs du Bras d’Or limitent probablement la distribution de quelques espèces crabes roches Cancer irroratus, pétoncle géant Placopecten magellanicus et possiblement le homard américain, en particulier, pendent l’époque sensible du larvaire. Les homards et les huîtres de l’Est Crossostrea virginica montrent plusieurs facteurs coefficients limitatifs de la distribution des invertébrés épibenthique dan les lacs du Bras d’Or. Les homards sont moins abondants ici que sur la côte extérieure de L’Ille du Cap Breton. Des explications possibles sont la réduction de l’eau saline du pavé rond limite dans le substratum de lacs, ainsi que la pauvre disponibilité de mangé et la production basse des oeufs. Cette dernière est peut-être le résultat d’un trop grand prise de homards au passè. L’histoire et la physiologie des huîtres semblent être bien adaptés aux lieux des lacs de Bras d’Or, qui ont des temperatures chaudes dan l’été. La population des huîtres dans les lacs est limitée par des proies natures ( ie étoiles de mer et les crabes verts) compétiteurs ( ie. Moules bleus Mytilus edulis et M. trossulus) et une trop grande prise de poissons. Le crabe vert, une arrivée nouvelle dans les lacs du Bras d’Or va sans doute avoir des impacts négatifs sur les bivalues comme les huîtres, mais leurs impacts en general sur la chaîne nutritive est difficile à prédire. Les études les plus recents sur la pêche au chalut montrent qu’il y a un
grand nombre d’oursins de mer Strongylocentrotus droebachiensis et des étoiles de mer, mais on ne connait pas quel est leur rôle écologique dans les lacs du Bras d’Or.


Full Text:

PDF


DOI: https://doi.org/10.15273/pnsis.v42i1.3592

Refbacks

  • There are currently no refbacks.