BEETLES (COLEOPTERA) OF SCATARIE ISLAND, NOVA SCOTIA, CANADA

Christopher G. Majka, Sheena M. Townsend, Kathleen R. Aikens, Jeffrey Ogden, A. Andrew M. MacDonald, David B. McCorquodale

Abstract


Beetles were collected as part of a biodiversity survey of Scatarie Island. Ninety-four species of Coleoptera have now been recorded from Scatarie Island, including 81 native and 13 introduced Palaearctic species. Seventeen species are recorded for the first time for Cape Breton Island. Of these five, Atheta remulsa Casey, Baeocera youngi (Cornell), Cyphon confusus Brown, Scirtes tibialis Guérin-Méneville, and Trixagus carinicollis (Schaeffer) are recorded for the first time in Nova Scotia. Other noteworthy records include the coccinellid Hyperaspis brunnescens (Dobzhansky), previously known from the American Midwest; an undescribed weevil in the genus Parenthis, and Atheta (Datomicra) acadiensis Klimaszewski & Majka, a recently described aleocharine rove beetle known only from the Maritime Provinces. The composition of this fauna is briefly discussed in the context of introduced species, flightless species, and island biogeography and biodiversity benchmarks in the province and region. Preliminary indications are that no more than (and possibly considerably less than) 2/3 of the predicted fauna on Scatarie Island has this far been documented. The composition of this island fauna is compared to the “source” fauna found in Cape Breton County to determine how representative the Scatarie Island fauna may be of the beetles found on the adjacent mainland.

Des coléoptères ont été prélevés dans le cadre d’une étude de la biodiversité de l’île Scatarie. À ce jour, 94 espèces de coléoptères ont été recensées dans l’île, dont 81 espèces indigènes et 13 espèces paléarctiques introduites. Dix-sept de ces espèces sont recensées pour la première fois dans l’île du Cap‑Breton et cinq de ces dix-septespèces, soit Atheta remulsa Casey, Baeocera youngi (Cornell), Cyphon confusus Brown, Scirtes tibialis Guérin-Méneville et Trixagus carinicollis (Schaeffer), sont recensées pour la première fois en Nouvelle‑Écosse. Parmi les autres espèces observées, il y a lieu de signaler la coccinelle Hyperaspis brunnescens (Dobzhansky), qu’on savait présente dans le Midwest des États-Unis, une espèce non décrite de charançon du genre Parenthis, ainsi qu’Atheta (Datomicra) acadiensis Klimaszewski et Majka, une espèce de staphylin, de la sous-famille Aleocharin, qui vient d’être décrite et qui n’a été recensée à ce jour que dans les provinces Maritimes. On discute ici brièvement de la composition de cette faune dans le contexte des espèces introduites et des espèces aptères, et aussi de la biogéographie et des indices de référence en matière de biodiversité dans la province et dans la région. D’après les indications préliminaires, on aurait documenté jusqu’ici tout au plus les 2/3 (voire une proportion bien plus basse) de la faune qu’on pense trouver dans l’île Scatarie. Pour déterminer dans quelle mesure la faune de cette île est représentative des coléoptères présents dans la péninsule adjacente, on a comparé sa composition à celle de la faune « source » se trouvant dans le comté du Cap-Breton.


Full Text:

PDF


DOI: https://doi.org/10.15273/pnsis.v45i1.3977

Refbacks

  • There are currently no refbacks.